Combien coûte les services d’une aide à domicile en 2018 ?

Vous êtes un travailleur à plein temps ou à la retraite. Votre emploi du temps ou votre situation de façon générale ne vous permet donc pas de vous occuper des tâches à domicile : entretien, garde d’animaux, assistance à une personne handicapée, assistance scolaire, etc. Vous avez donc besoin de des services d’une aide à domicile. Mais savez-vous réellement le coût de ces services ?     

Estimer le coût d’une aide à domicile

Les études montrent qu’en France, le coût moyen d’une aide à domicile est de 9,82 euros par heure. Le coût varie suivant la région. Par exemple, faire appel à une aide-ménagère à Nice vous coûte 11,01 euros par heure. Les régions les plus chères en France sont l’Ile de France, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Alsace.

Le mode d’emploi, que ce soit l’emploi direct, la prestation de services ou le mode mandataire, a un impact sur le coût. L’emploi direct consiste à recruter une femme de ménage par le biais d’une petite annonce, d’une plateforme internet ou d’une association. Dans ce cas, vous êtes l’employeur.  Le coût moyen horaire (salaire brut et charges sociales) est de 17 euros sans la réduction fiscale. Avec la réduction fiscale, il est de 9 euros. L’inconvénient de l’emploi direct est qu’en cas de licenciement, l’employeur doit payer des frais tels que les indemnités de licenciement. 

Lorsqu'il s’agit de la prestation de service, c’est une structure qui vous envoie une aide à domicile. C’est la structure qui est chargée de rémunérer cette dernière. Dans ce cas, le coût moyen horaire varie entre 19 et 27 euros avant réduction d’impôts et entre 10 à 13,5 euros après réduction d’impôts. Le mode mandataire consiste pour un particulier à donner l’autorisation à une structure d’agir pour son compte. C’est donc ladite structure qui prend en charge les démarches administratives et le recrutement. En échange, elle obtient une rémunération qui se situe entre l’emploi direct et la prestation de service. 

D'autres facteurs à considérer

D'autres facteurs tels le statut et la catégorie socio-professionnelle influent sur le coût d’une aide à domicile. Par exemple, les personnes retraitées, les personnes handicapées et les personnes recevant une APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), bénéficient d’une exonération totale. Et ceci quel que soit leur secteur d’activité (immobilier, informatique, comptabilité, finances, etc.).

Articles en relation